Préparation CAP Pâtisserie

Réussir le CAP Pâtisserie en candidat libre

Vous avez une passion pour la pâtisserie depuis toujours ? Vous souhaitez changer de vie et passer le CAP Pâtisserie en candidat libre ? Tout cela est possible !

Avant de vous lancer dans ce projet, voici ce qu’il faut savoir.

Sommaire :

  1. Les modalités de l’examen
  2. Se reconvertir et passer le CAP Pâtisserie en candidat libre, c’est possible ! 
  3. Préparez vous au CAP Pâtisserie avec Lili & Clo : sessions de révision et CAP blanc

Les modalités de l’examen

Le CAP Pâtissier est un diplôme d’État de niveau 3 qui s’obtient après le passage d’un examen. Mêlant théorie et pratique, ce dernier est extrêmement professionnalisant et constitue un véritable passeport pour l’emploi dans la restauration et les métiers de bouche.

Dès 2021, les modalités du CAP Pâtisserie vont changer. Alors, quels sont les nouvelles règles ?

Les principaux changements :

Dorénavant il y aura deux épreuves mixtes, c’est-à-dire mêlant écrit, pratique et oral.

  • Les stages professionnels seront obligatoires pour tous, y compris pour les candidats libres. Il faudra réaliser dans les 3 années qui précèdent l’examen 2 stages de chacun 7 semaines consécutives en rapport avec les deux thèmes des unités pratiques. 
  • Les coefficients des épreuves pratiques vont avoir une part plus importante vis à vis des matières générales.
  • L’épreuve de langue vivante devient obligatoire pour tous les candidats qui n’ont pas d’équivalence de diplôme.

Les modalités des épreuves pratiques 2021 :

L’UP1 a un coefficient de 9 et se déroule en 3 parties sur 5h30 + 1h sur la PSE (prévention santé environnement) :

  • Partie 1 écrite (30 min) : le ou la candidat(e) doit répondre à des questions sur les compétences professionnelles et le savoir-faire liés aux pâtisseries qu’il ou elle sera amenée(e) à produire lors de l’épreuve.
  • Partie 2 pratique (4h50) : le ou la candidat(e) doit élaborer au moins deux pâtes dont une levée ou levée feuilletée, une crème par cuisson, un fonçage et une préparation de petits fours secs ou moelleux ou d’un gâteau de voyage ou d’une meringue.
  • Partie 3 oral (10min) : le ou la candidat(e) doit présenter l’analyse de la fabrication et défendre sa production.

 L’UP2 a un coefficient de 7 et se déroule en 3 parties sur 5h :

  • Partie 1 écrite (30 min) : le ou la candidat(e) doit élaborer « un ordonnancement de travail » et répondre à des questions sur les compétences professionnelles et le savoir-faire liés aux pâtisseries qu’il ou elle sera amenée(e) à produire lors de l’épreuve.
  • Partie 2 pratique (4h) : le ou la candidat(e) doit élaborer deux fonds différents (pour entremets et pour petits gâteaux), deux garnitures différentes, un dressage à la poche, la fabrication et l’application d’un glaçage, au moins un élément de décor en chocolat, de l’écriture au cornet et de la décoration des produits.
  • Partie 3 oral (15min) : le ou la candidat(e) doit justifier l’état de commercialisation et défendre sa production.

Pour ces épreuves, le ou la candidat(e) peut utiliser son carnet de recettes personnel. Mais attention, celui-ci ne doit comporter uniquement les informations « ingrédients » et « quantité » !

Et bien sûr, l’application et le respect des règles d’hygiène, de nettoyage, de sécurité et d’entretien des locaux et du matériel sont indispensables pour l’obtention du diplôme.

Pour plus d’informations, consultez les textes généraux.

Se reconvertir et passer le CAP Pâtisserie en candidat libre, c’est possible !

La motivation est la clef de la réussite. Et la passion ! Avec ça, vous serez parés pour apprendre les cours, les recettes et surtout vous entraîner.

La pâtisserie est un métier manuel et c’est en pratiquant que l’on apprend.

Certes, la réforme complique la chose pour les candidats libres en rendant obligatoire les stages. Mais en vrai, c’était déjà conseillé avant pour apprendre auprès de professionnel et maitriser le matériel professionnel qui sera mis à disposition le jour de l’examen. Par ailleurs, cela permet de professionnaliser l’obtention du CAP et mettre sur un même pied d’égalité les candidats libres et ceux d’école face aux recruteurs puisque tous auront au moins 4 mois d’expériences professionnelles.

Voici quelques conseils pour vous mettre sur la voie de la réussite :

  • Procurez-vous les bons livres, les bonnes fiches techniques et accrochez vous pour assimiler toutes les connaissances requises en faisant preuve d’autodiscipline. Les recettes du CAP ne sont pas n’importe lesquelles, il vaut mieux investir plutôt que de risquer de louper votre entremets. (lien vers l’article sur les livres)
  • Organisez-vous pour ce nouveau projet, que ce soit vis-à-vis du travail, des enfants ou même l’organisation du plan de travail, de l’espace de stockage, du temps … Ne vous posez pas ces questions au fur et à mesure car elles risquent de vous ralentir et donc de vous frustrer.
  • Investissez dans le matériel. Lors de l’examen, vous aurez des outils spécifiques pour faire les pâtisseries demandées alors autant d’habituer aux bons gestes dès le début.
  • Renseignez vous sur les règles d’hygiène, c’est un critère important que les examinateurs prennent en compte puisque votre production est destinée à la commercialisation. Elle doit donc respecter un certain nombre de normes d’hygiène.
  • Gérez votre rythme, car comme dans Top Chef, le temps passe très très vite lors d’une épreuve. Organisez-vous, entrainez vous pour pouvoir travailler de manière fluide et travaillez sur l’exercice de l’ordonnancement.
  • S’incrire à temps, car il n’y a qu’une seule session d’examen au CAP pâtisserie qui se déroule en juin de chaque année. Les inscriptions n’ont donc lieu qu’une fois par an, en octobre / novembre.
    Pour s’inscrire, rendez vous sur le site officiel : https://ecc.orion.education.fr/inscrinetpro/inscriptionpublic
  • Surtout entourez-vous ! Vous êtes certes en candidat libre mais vous n’êtes pas seuls. Beaucoup de gens sont comme vous, passionnés de pâtisserie et qui ne rêvent que de changer de vie. Echangez sur les réseaux sociaux, rencontrez vous et entraidez vous dans les bons et mauvais moments. Entourez vous de vos proches pour vous soutenir et surtout pour écouler et évaluer tous les gâteaux d’entrainement que vous allez faire !
  • Enfin, faites votre possible pour avoir des conseils de professionnels, en posant des questions, via un stage, en les rencontrant etc… Un bon geste vaut mieux que mille discours : même si vous vous entrainez une centaine de fois sur un geste mal assimilé car vu sur une vidéo ou lu dans un livre, le résultat ne sera jamais optimal. Il vaut donc mieux demander à un professionnel de vous montrer en vrai une fois le geste parfait qui marche à tous les coups plutôt que de laisser faire le hasard.

Courage, vous allez y arriver ! On ne change pas de vie en un claquement de doigts, mais avec la passion et la motivation, aucune raison que ça ne marche pas !

Préparez vous au CAP Pâtisserie avec Lili & Clo

C’est cette passion de la gourmandise qui nous a poussé à créer l’atelier Lili & Clo. Une passion si forte que nous aussi avons décidé de changer de vie et de partager cet amour de la pâtisserie avec tous ceux qui s’y intéressent !

Après avoir obtenu son Master en entrepreneuriat à Neoma Business School, Chloé a intégré Ferrandi dans le programme CAP Pâtisserie pour les personnes en reconversion. Comme quoi, on peut avoir 24 ans et déjà se reconvertir. Chloé eu son CAP haut la main après seulement 4 mois de formation.

Suite à cette aventure Ferrandienne, elle a eu la grande chance d’apprendre aux côtés des meilleurs. Elle a travaillé au sein de la brigade d’Adrien Bozzolo au Mandarin Oriental situé rue Saint Honoré ou encore avec François Perret au très célèbre hôtel Ritz Paris de la place Vendôme.

Vous préparez le CAP Pâtisserie en candidat libre et vous souhaitez être coaché par une cheffe professionnelle ? Vous voulez savoir si vous êtes prêts pour l’examen qui va vous permettre de changer votre vie ?

Lili & Clo propose des sessions de révisions et des CAP blancs dans les conditions de l’examen pratique ou sur-mesure en faisant un focus sur vos faiblesses, avec des conseils personnalisés. Vous pourrez poser toutes vos questions sur l’organisation de l’examen, le type de questions posées à l’oral, les recettes etc… et apprendre les bons gestes pour réussir !